Introduction à la Cosmogonie Scandinave

ou

Formation de l'univers dans les mythologies Scandinaves

Au début il n'y avait rien d'autre qu'un vide béant magiquement chargé, Ginnungagap (lit. « Le Vide Fascinant »). Au Nord de ce vide était un monde glacé, Niflheim (lit. « Monde du Brouillard »). Au sud il y avait un monde incandescent, Mùspellsheim (lit. « Monde du Feu »). Du contacte violent de ces deux mondes, dans le vide originel, la vie apparue. Cet être était un géant hermaphrodite, le géant primitif, Ymir, aussi appeler Aurgelmir (lit. « Boue Tonnante »). De sa soeur naîtra le premier couple de Géant du Givre, duquel découlera toute la ligné des Géants.

Simultanément à l'apparition d'Ymir, des gouttes de givres créeront la vache cosmique, Audhumla. De ces pis s'écoule quatre fleuves de lait, qui nourrissent le géant primordial. Pour se nourrir Audhumla va lécher des pierres de givres qui ont la propriété d'être salées. Et par ce geste donnera forme à un nouvel être gigantesque, l'ancêtre des dieux, Buri (lit. « le procréateur »), qui lui même engendrera Borr (lit. « Le Procréé »). De son union avec Borr, Bestla (lit. « Ecorce »), fille d'un géant, enfantera Une Triade Divine essentielle : Odin (lit. « Fureur »), Vili (lit. « Volonté ») et Vé (lit. « Sanctuaire »).

Cette triade de divinité va démembrer Ymir pour créer le monde. De son sang ils firent la mer et les lacs, de sa chaire ils firent la terre, de ses os ils firent les montagnes, puis les pierres et les éboulis ils les firent avec ses dents. Ils utilisèrent son crane pour créer le ciel, au quatre coins duquel il plaçairent un nain, Austri (lit. « l'oriental »), Vestri (lit. « l'occidental »), Nordi (lit. « le septentrional ») et Sudri (lit. « le méridional »). Ils prirent des flammèches et des étincelles venant de Mùspellheim, les placèrent au milieu du firmament de Giunnungagap pour créer la voûte céleste et ils leurs donnèrent un mouvement réglé. Ils érigèrent ensuite une fortification tout autour du monde, avec les cils d'Ymir, pour le protéger des géants et jetèrent en l'air son cerveau pour en faire les nuages.

Après avoir créé le monde ces trois dieux ce seraient promenés sur un rivage ou ils auraient trouvé deux troncs d'arbre. Il créèrent alors le premier couple d'humain, l'homme à partir d'un Frêne et la femme à partir d'un Orme. Odin leurs donna le souffle et la vie, Vili donna l'intelligence et le mouvement et Vé leurs offris l'apparence et les sens. L'homme fut baptisé Ask (lit. « Frêne ») et la femme Embla (lit. « Orme »).

Au terme de leurs destinés les dieux auront à affronté dans une grande bataille les forces de dissollusion et de ténébres. Peut de choses survivront à ce cataclysme. Même la Lune et le Soleil seront engloutit. Mais le Ragnarökk sera un mal nécessaire pour donner naissance à un nouvel âge d'or. Deux êtres humains réchapperont de ce cataclysme, s'étant caché dans les bois de l'arbre du monde, Yggdrasill. Ces humains, Lif (lit. « vie ») et Lifthrasir (lit. « qui aspire à vivre »), redonneront naissance à la race humaine. L'age d'or signifiera le retour des dieux, c'est l'image de l'éternel retour des êtres et des choses qu'illustre le cycle des saisons. Dans le monde de la tradition nordique, tout vit, tout meurt et tout renait. Même les dieux.